DARA 14 - La mine de Pampailly, XVe-XVIIIe siècle

  • Auteur(s) : Sous la direction de Paul Benoit
  • Edition : MCC
  • Année de parution : 1997
  • Nombre de pages : 140
  • ISBN : 2-906190-18-7

24,50 €

Résumé

Le procès de Jacques Coeur, Grand Argentier de Charles VII, mais aussi homme d'affaires le plus riche du Royaume à laissé des documents qui éclairent de manière exceptionnelle l'histoire de la mine de Pampailly dans le Rhône, au milieu du XVe siècle.

Exploitée essentiellement pour l'argent, la mine de Pampailly produisait aussi de grandes quantités de plomb et un peu de cuivre. Prospections souterraines, fouilles et études de laboratoire ont été confrontées aux textes anciens. Cette démarche a permis de reconstituer de nombreux aspects techniques, économiques et sociaux de la vie de l'entreprise. Apparaît alors une mine, de dimensions moyennes à l'échelon européen, mais qui est probablement la première productrice d'argent du royaume de France. L'exploitation s'enfonce à plus de 200 m sous terre et s'étend sur plusieurs hectomètres. Environ cent cinquante personnes s'emploient à l'extraction et au travail des minerais quand tout un monde de charbonniers, de transporteurs et de fournisseurs vivent aussi de l'activité de Pampailly.

Pampailly se révèle comme un lieu d'innovation aussi bien dans le domaine du traitement métallurgique que dans celui de l'extraction. Ainsi a été mise au jour une voie de roulage en bois, probablement la plus ancienne jamais découverte en Europe, et sans doute l'une des toutes premières réalisées en FranceLors de la brève reprise de l'exploitation au XVIIIe siècle, sous l'influence des frères Jars, un four de réduction de minerai de plomb fonctionnant à la houille est installé. Là encore, il s'agit d'une nouveauté pour la France. Aussi bien au XVIIIe siècle, la mine de Pampailly s'avère donc bien être un lieu d'innovation.