DARA 27 - La villa Gallo-Romaine de Champ Madame à Beaumont (Puy-de-Dôme) : habitat et ensemble funéraire de nourrissons

  • Auteur(s) : Sous la direction Guy Alfonso et Frérérique Blaizot
  • Edition : ALPARA
  • Année de parution : 2004
  • Nombre de pages : 288
  • ISBN : 2-9516145-7-8

30,00 €

Résumé

Avec les fouilles de la villa de Champ Madame et l'étude pluridisciplinaire qui en a été menée, sous la direction de Guy Alfonso et Frédérique Blaizot, l'archéologie préventive livre ici une publication majeure, synthèse des résultats des opérations réalisées sur ce secteur de la vallée de l'Artière. Elle éclaire d'un jour nouveau les connaissances sur les domaines ruraux que nous tirions des textes de Sidoine Apollinaire, des prospections et des deux seules fouilles d'établissements de ce type conduites jusque-là dans la région.

Les zones explorées ont en effet permis de reconnaître à la fois la pars urbana et la pars rustica de la villa. Bâtie à la fin du Ier ou au début du IIe siècle, dotée d'un secteur balnéaire complexe, elle succède à un établissement laténien et à un petit habitat rural de la période gallo-romaine précoce. Les rares éléments de décor et de mobilier recueillis, malgré les pillages dont elle fut l'objet après son abandon à la fin du IVe ou au début du Ve siècle, attestent la richesse et l'importance d'un ensemble qui constitue, en Limagne, un établissement rural de rang supérieur, probable propriété d'un patricien de la cité arverne.

La zone funéraire attenante, dégagée de part et d'autre du mur d'enclos, rassemble les seules sépultures, datées en majorité de 90-120 ap. J.-C., d'enfants décédés avant l'âge de six mois. Cet ensemble exceptionnel, second exemple auvergnat d'un espace sépulcral spécialisé, fait l'objet d'une étude exhaustive, dont l'un des apports, et non le moindre, est d'autoriser à revoir l'interprétation des textes antiques.

La richesse et la complémentarité des niveaux de lecture et d'interprétation proposés ici permettent de mieux cerner les lacunes des données, au niveau micro-régional, et de pallier au moins partiellement les choix inévitables imposés par les projets d'aménagement.