DARA 29 - Le musée Gadagne, archéologie et histoire au coeur d'un projet patrimonial à Lyon

  • Auteur(s) : Sous la direction de Christine Becker* Isabelle Parron-Kontis* Sophie Savaz-Guerraz
  • Edition : ALPARA
  • Année de parution : 2006
  • Nombre de pages : 240
  • ISBN : 2-916125-00-0

35,00 €

Résumé

Décidée en 1998 par la Ville de Lyon, l'opération de restructuration et de rénovation du Musée Gadagne est aujourd'hui en voie d'achèvement. Ce fut l'une des plus ambitieuses qu'ait connu le bâti civil du Vieux-Lyon, secteur sauvegardé inscrit au patrimoine mondial la même année. En donnant la parole aux divers protagonistes du chantier, maître d'ouvrage et architectes, conservateurs et archéologues, cet ouvrage est plus qu'une publication scientifique classique. C'est aussi le récit d'une réalisation technique et architecturale complexe et le bilan d'un parcours scientifique et culturel polymorphe.

Il était évident pour tous que les bâtiments qui abritent le Musée historique de la ville de Lyon et le Musée international de la marionnette constituaient eux-mêmes la pièce maîtresse de la collection muséographique. Une enquête historique et archéologique exemplaire s'imposait face à ces témoins privilégiés de l'histoire urbaine. Plus que de l'étude d'un hôtel particulier, fût-il grandi par le nom des Guadani, lignée de célèbres banquiers italiens qui l'occupèrent dans le courant du XVIe siècle, il s'agissait, à partir d'un îlot délimité par les actuelles montée du Garillan, montée Saint-Barthélemy et rue de Gadagne, d'aborder l'histoire d'un fragment de ville dans ses manifestations matérielles et symboliques. Dans le fond, le travail présenté ici s'inscrit dans la tradition de topographie historique qui consiste à collecter et à organiser des informations d'origine diverse sur un territoire urbain et à les représenter graphiquement, en plan, élévation et vue cavalière. Mais les recherches conduites sous l'égide du Service archéologique municipal se distinguent de l'œuvre des grands aînés lyonnais en ce qu'elles produisent une documentation totalement inédite. Car c'est la force de l'archéologie que de se donner les moyens d'accéder à l'invisible, aux strates remblayées, aux maçonneries ennoyées et aux décors masqués, qu'aucun document d'archive ou aucune représentation figurée ancienne n'aurait permis de restituer. De Lyon avant Lugdunum jusqu'aux immeubles de rapport du XIXe siècle, en passant par l'architecture et l'urbanisme Renaissance, l'étude minutieuse de l'îlot Gadagne comble un vide dans la connaissance de la topographie de la rive droite de la Saône, entre Saint-Jean et Saint-Paul, en marge du quartier canonial où s'étaient, jusque-là, concentrées les interventions archéologiques.

Musée d'histoire de la ville et dans la ville, le Musée Gadagne, de longue date installé dans un édifice emblématique des grandes constructions civiles lyonnaises, se devait d'inclure les acquis des recherches les plus récentes au parcours muséographique. La boucle est ainsi bouclée d'une entreprise archéologique originale et complexe, inscrite au cœur d'un vaste chantier de réhabilitation du patrimoine ancien.