DARA 38 - Architecture, décor, organisation de l'espace. Les enjeux de l'archéologie médiévale

  • Auteur(s) : Sous la direction de Nicolas Reveyron* Olivia Puel et Charlotte Gaillard
  • Edition : ALPARA - Maison de l'Orient et de la Méditerranée
  • Année de parution : 2013
  • Nombre de pages : 304
  • ISBN : 2-35668-04-38
  • ASIN : B00HFY4HZS

35,00 €

Résumé

Père de l'archéologie médiévale à Lyon, Jean-François Reynaud a mené avec le succès que l'on sait ses recherches sur le Lyon paléochrétien et médiéval. Puis il a ouvert ses investigations sur la région Rhône-Alpes, en ajoutant à la pratique de l'archéologie sédimentaire, celle, encore balbutiante, de l'archéologie du bâti. Son enseignement a reflété ses activités scientifiques, assurant à l'université Lumière-Lyon 2 une riche moisson de maîtrises, DEA et thèses composés dans ces deux domaines.

Les travaux que ses collègues, disciples et amis ont réunis dans ce volume de mélanges sont le fruit de l'enseignement et de la formation pratique que Jean-François Reynaud a dispensés au fil de sa carrière. Aussi a-t-il paru souhaitable d'y associer les nouvelles générations – la relève – qui sont les héritières par voie directe. Leurs interventions montreront que le dynamisme initial s'est conservé, la recherche amplifiée et les intérêts diversifiés.

La première des trois parties composant l'ouvrage réunit les études monographiques de sites religieux en Rhône-Alpes et en Bourgogne. Elle est aussi le reflet des collaborations internationales de Jean-François Reynaud, en Italie et en Croatie. La deuxième partie est plus spécifiquement consacrée à l'organisation de l'espace religieux, depuis les aménagements liturgiques de l'église jusqu'aux distributions spatiales et circulations dans les monastères. Aux recherches novatrices des nouvelles générations sur des monastères du Lyonnais ont été associées des études sur la représentation de cet espace religieux dans les images médiévales. La troisième partie regroupe des synthèses sur des problématiques de méthodologie. Elles concernent aussi bien l'archéologie du bâti et la restauration/conservation des monuments étudiés, que l'étude de la sculpture ou l'analyse morpho-spatiale et portent sur des objets aussi divers que l'architecture de défense, l'habitat, le quartier canonial, le prieuré, les maîtres maçons…